La Matrice mère du monde.

Ngok Lituba, sont les mots du « Rocher percé » qui fonde le thème symbolique de la renaissance, renaissance qui renvoi en Afrique ancestrale à la notion du principe féminin-sacrée du divin « la Matrice mère du monde ». Autrement dit nos ancêtres ont acquis très tôt que c’est bien par « l’élément féminin » que l’univers organise et multiplie la vie et la régénération.

Aussi loin que l’on remonte dans l’histoire de l’humanité, il a toujours fallu des passeurs d’histoires pour expliquer le monde et donner des repères. Nos ancêtres de la plus haute antiquité ont légué à la postérité les traces de leurs préoccupations spirituelles.

 

Ici l’illustration de ce symbolisme (période de la préhistoire quelques 120 000 av. l’E.O).

 

Ngok Lituba, Le monde des mystères :

Bien avant la grande migration des peuples Bassa, et de leur exode or d’Egypte « Kemet » qui les mena jusqu’à la grotte sacrée du Nyanon dans ce qui est aujourd’hui le Cameroun et nommée Ngog Lituba.

Ngok Lituba, demeure l’expression d’un symbolisme sacré multimillénaire dont on retrouve une trace ancienne inscrite sur un Papyrus égyptien (appelé Papyrus d’Ani -1750 a.v l’E.O).

L’iconographie de ce symbolisme renvoi à un concept philosophique remarquable, associé aux attributs caractéristiques des divinités féminines de la vallée du Nil dans leurs propriétés polysémiques qui les lient à la notion de renaissance « qui confère à l’élévation » référence à Isis (Aïssatou) « la reine du ciel ».

Le sens ésotérique de « s’élever » signifie « conscience » et plus « conscience de la liberté » car la liberté contient tous les progrès.

Nous avons donc là, l’utilisation d’une représentation « le Rocher percé » pour fonder le thème du cycle des renaissances et de la liberté.

Le site archéologique de Pedra Furada (« la Pierre Percée » en portugais), le site humain connu le plus ancien en Amérique (60 000 av. l’E.O) et localisé dans un Parc national au Nord-est du Brésil ne doit pas être interprété sans un lien évident à ce symbolisme, surtout en raison au type de population (négro-africain) qui y a été trouvé.

 

La plus célèbre des peintures rupestres de Pedra Furada représente la plus ancienne embarcation de l’histoire de l’humanité et date aussi de cette période (-60 000 ans a.v l’E.O) cette découverte remet en cause tout ce que l’on pensait sur les premiers peuplements des Amériques.