Les Élites de Nagada.

Les souverains et souveraines de la période du (pré dynastique pharaonique) antérieur donc à l’établissement des royaumes de Ta Seti & de Ta Meri « Kemet », (Nubie & Egypte antique) ont été dénommés « les Élites de Nagada ».

 

La période dite de Nagada verra s’installer depuis le Sud Soudan une population les « Anou » dès le début du Ve millénaire autour de (-5010 av l’E.O.) eux-mêmes antérieurement descendue au gré du fluvial holocène des hauts plateaux du Nil et de la région des grands lacs.

Le Nil, pour ce qui concerne l’Egypte ancienne doit être lu, comme un conservatoire, il est la bibliothèque de l’histoire du continent Noir. S’étendant sur plus de 6000 km, il parcourt les plateaux Soudano-Sahélien d’où les premiers groupements négro-africains ont écrit là-haut l’aube des sociétés complexes.

Il est établi que l’accession impériale depuis les sources pré dynastiques et dynastiques précoces s’appuyait largement sur (la lignée féminine) comme puissant élément de légitimation à la succession royale.

Le matriarcat dans sa dimension sociale définit l’origine en fonction de la mère (symbolisé ici par l’abeille), particulièrement en fonction du nom (du Dieu Amon) que porte l’abeille au sein des langues Éthiopiennes ancestrales.

 

Des artefacts archaïques datant d’avant l’acte d’un rituel articulé nommé « la Sematawy » (l’unification des 2 terres, entre la haute et la basse Égypte) par le Roi Narmer (-3200 av l’E.O.) montrent d’ailleurs le rôle éminent des femmes dans les sociétés des cultures les plus anciennes de la NUBIE.

le 1er Roi de la 1ere dynastie Égyptienne eut pour (Djaty ; 1er ministre) une femme qui jeta les bases de l’organisation étatique.

 

Pendant cette même période du pré dynastique, se créera une autre grande ville, Nekken qui, comme à Nagada sera un centre névralgique qui connaîtra l’abondance tant en ressources minières qu’en terres cultivables et permettra à la ville un accroissement considérable.

C’est dans ce contexte que naîtra de nouvelles formes de gestions politiques, différents groupes socio-politiques auront à leurs têtes de hauts dignitaires unis sous la bannière d’animaux Totems (scorpion, crocodile, éléphant, etc.) depuis Nagada jusqu’à Heliopolis (Iounou -5000 av l’E.O) dont beaucoup relataient l’épopée et le nom des différents administrateurs qui ont régné lors de cette période.

 

 

L’époque donnera émergence à une royauté Soudanaise au pré dynastique, avec les (Shemsous Horou autour de -3750 av l’E.O) que parachèvera le 1er Roi de Kemet, Narmer par l’unification de la haute et la basse Égypte dans la but d’inscrire pour la postérité une existence harmonieuse fructueuse et spirituelle.

 

Diodore de Sicile historien et chroniqueur Grec du Ier siècle (av. l’E.O) extrait de sa bibliothèque historique : – Narmer fut le premier qui dans ses actes fut le plus dévoué au bien public parmi tous ceux dont la mémoire s’est conservée. »

L’art Antique de Nagada est principalement connu grâce aux rituels funéraires. L’inhumation étant le socle de la sédentarisation au sein de la culture Éthiopienne.

 

Les sites des nécropoles royales les plus anciennes ont été exhumés en Nubie. On a retrouvé les vestiges du plus vieux temple près de Nekken, il date d’environs de  -7500 ans (av l’E.O).

 

Ci-dessous la représentation du deuil au pré dynastique pharaonique.

 

Toujours en Nubie près d’Assouan on a retrouvé dans une nécropole, un encensoir (dit encensoir de Qustul), sur lequel on pouvait y voir un roi assis dans une barque royale, coiffé de la couronne blanche de la haute Égypte, et devant lui la bannière royale et le dieu faucon Horus dont la datation indique – 4500 (av l’E.O).

 

Le brûleur d’encens de Qustul de la culture Nubienne.

 

les nécropoles antiques de Nagada (Les Mastabas) terme popularisé par l’égyptologie occidentale, dérivé de l’Arabe et qui signifie banquette, sont les premiers types de tombes monumentales élaborées. Elles sont une évolution des tertres funéraires (tumulus) jadis élevés au-dessus des fosses qu’on retrouve dans le désert ancien de Nabta Playa & d’Aniba.

Ces superstructures sont les prémices des constructions d’autels, et tours d’entrée des temples, qui aboutiront quelques siècles plus tard aux premières pyramides à degrés.

 

 

Articles similaires